Les videos des 500 ans de la réforme

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

L'intégralité du week end est ici
Programme du vendredi 17 mars et samedi 18 mars 2017

Eglise du Campus à 19h30
le retour de Martin
Mise en scène préparée par Daniel Hornicar, pasteur de l’Église du Campus adventiste du Salève
Jean-Luc Rolland, professeur à la Faculté adventiste de théologie
Gabriel Samperio, pasteur
Au milieu de décors, de costumes et de musiques évoquant le XVIe siècle, nous assisterons à l’improbable rencontre en 2017 entre Martin Luther et un jeune chrétien.

 


Programme du samedi 18 mars
A l'église du Campus

9h15-10h15
la Réforme pour les nuls
Rivan Dos Santos
professeur d’histoire de l’Église à la Faculté adventiste de théologie
Sous la forme de questions-réponses, la Réforme sera présentée dans son contexte historique, par ses ramifications dans la religion, dans la culture, dans les arts.

 

 

10h45-12h00
Thèses pour le XXIe siècle
Les propositions pour réformer l’Église aujourd’hui des pasteurs et professeurs Daniel Hornicar, Marcel Ladislas,
Gabriel Monet, Daniel Ranisavljevic, Doris Vargas-Hordosch.

 

 

15h00-17h00
L’héritage diversifié de la Réforme
Table ronde introduite par Luca Marulli, doyen de la Faculté adventiste de théologie
avec
Hans-Christoph Askani, pasteur luthérien
professeur à la Faculté de théologie de Genève
Claude Baecher, pasteur mennonite
professeur à la Faculté de théologie de Vaux-sur-Seine
Jean-François Chiron, prêtre catholique
professeur à la Faculté de théologie catholique de Lyon
Bernard Sauvagnat, pasteur adventiste
professeur émérite à la Faculté adventiste de théologie
Chaque intervenant présentera en un bref exposé
les répercussions de la Réforme dans sa propre
communauté. Suivra un temps de questions-réponses.

 

Réagissez (0) Clics: 1177

Le film retraçant l’histoire de Desmond Doss, l’Adventiste qui a reçu la Médaille d’Honneur, obtient six nominations aux Oscars.

Note utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives

“Hacksaw Ridge,” le film dramatique sorti en 2016 retraçant l’histoire de Desmond T. Doss, Sr., le premier objecteur de conscience à recevoir la plus haute distinction militaire des Etats Unis d’Amérique, la Médaille d’Honneur du Congrès, a été nominé pour un total de six Academy Awards, plus communément connus sous le nom d’ « Oscars, » a indiqué l’Académie des Arts et de la Science du Cinéma le 24 janvier.
Desmond Doss, un Adventiste du Septième Jour de Lynchburg en Virginie, était un volontaire servant dans l’Armée des Etats Unis pendant la Seconde Guerre Mondiale en tant que personnel médical. Il a refusé de porter une arme citant le sixième commandement qui dit « Tu ne tueras point. » Pour avoir pris cette position, il s’est attiré la dérision de ses camarades et a failli passer en cour martiale. Mais Desmond Doss a obtenu le droit de servir en tant que « coopérateur de conscience, » et plus tard, sans tirer un seul coup de feu, a sauvé la vie à 75 personnes sur une colline à Okinawa au Japon. Pour cet acte de bravoure, il s’est vu remettre la Médaille d’Honneur par le président d’alors, Harry Truman.
Pendant de nombreuses années, Desmond Doss a été membre d’église dans la Fédération de Georgia-Cumberland, et a partagé son histoire avec les jeunes Adventistes, en particulier les Eclaireurs, un groupe dans lequel Desmond Doss a appris à faire des nœuds, ce qui l’a aidé à sauver des vies. Desmond Doss est décédé à l’âge de 87 ans en 2006, après que « L’Objecteur de Conscience, » un documentaire réalisé par un autre Adventiste, Terry Benedict, soit sorti et ait été largement bien reçu.
En plus de la nomination pour Meilleur Film, les principales nominations récoltées par le film incluent celle de Meilleur Acteur pour Andrew Garfield qui interprète Desmond Doss, celle de Meilleur Réalisateur pour Mel Gibson. Mel Gibson est un acteur et réalisateur qui a connu dans sa vie des problèmes personnels au cours de la dernière decennie qui l’ont éloigné de plusieurs à Hollywood ; la nomination de Mel Gibson – sa première depuis « La Passion du Christ » sorti en 2004 – a été considérée comme un signe de rédemption dans l’industrie.
L’Associated Press a déclaré que la nomination « inattendue » de Mel Gibson constituait un « fort soutien pour Mel Gibson qui pendant longtemps a été boudé par Hollywood » à cause d’un incident dans lequel il avait proféré des propos antisémites à l’endroit d’un officier de police. Depuis Mel Gibson a présenté ses excuses pour ses commentaires.
« Hacksaw Ridge » a également été nominé pour trois autres Academy Awards dans des catégories plus techniques : Meilleur Montage de Film ; Meilleur Montage de Son ; Meilleur Mixage de Son.
The six nominations for “Hacksaw Ridge,” a film that took years to find a producer and then the screen, were dwarfed by the 14 nominations given movie musical “La La Land,” an hommage à l’âge d’or d’Hollywood.
Les nominations aux Oscars pour le film ne sont pas les premières distinctions reçues dans l’industrie par le film. « Hacksaw Ridge » a été nominé pour trois Golden Globe, présentés par l’Association de la Presse Etrangère d’Hollywood au début de ce mois, mais n’a pas remporté ses catégories. Il a reçu deux Prix Critic Choice Awards du « Meilleur Film d’Action, » alors qu’Andrew Garfield a remporté le prix du « Meilleur Acteur dans un Film d’Action. » L’Académie Australienne des Arts du Cinéma et de la télévision a remis cinq prix au film y compris celui de « Meilleur Film. » L’essentiel du film a été tourné en Australie où la famille de Mel Gibson a déménagé lorsqu’il était âgé de 12 ans.
La 89ème cérémonie des Oscars, présentée par l’Académie des Arts et des Sciences du Cinéma, récompensera les meilleurs films de 2016 et se déroulera le dimanche 26 février 2017 au Théâtre Dolby à Hollywood à Los Angeles. La cérémonie de remise des oscars sera diffusée dans le monde entier.
 24 janvier 2017 Silver Spring, Maryland, Etats Unis | Mark Kellner, rédacteur contenu en ligne, Adventist Review

Réagissez (0) Clics: 1745

La nouvelle version du logo de l’Eglise Adventiste approuvée

Note utilisateur: 3 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Les dirigeants de l’Eglise Adventiste ont approuvé des changements mineurs apportés au logo de l’Eglise Adventiste du Septième Jour vieux de 20 ans, la nouvelle version aligne la flamme avec la Bible, ce qui représente un alignement du Saint Esprit et de la Bible, elle centre également la croix avec la flamme et la Bible.

Les dirigeants participant au Concile Annuel 2016 ont également voté en faveur de petites corrections qui, a indiqué le département de la communication de l’église mondiale, donneraient plus de relief au logo, créant une présence plus nette sur diverses plateformes.

Les changements sont nécessaires pour répondre aux nouvelles exigences d’utilisation, et correspondent à l’approche la meilleure lorsqu’il s’agit de mettre à jour le logo d’une organisation ainsi que les directives qui y sont associées, tous les 15 ou 20 ans, a dit William Costa Jr., le responsable de la communication, en présentant la proposition le 9 octobre.

« Il n’y a pas de changement radical, » a dit Ella Simmons, vice-présidente de l’Eglise Adventiste mondiale. « Mais il est important pour nous de parfaire ce qui symbolise notre identité, ce qui nous définit, notre marque. »

Après avoir entendu la présentation, les membres du Comité Exécutif de l’église, la seconde plus haute autorité gouvernante de l’Eglise Adventiste, ont voté d’élaborer des directives complètes, y compris à propos des couleurs et des utilisations, sur une période de plusieurs mois. Durant cette période, les dirigeants de l’église pourront faire des suggestions qui seront amenées devant les délégués de l’église Adventiste mondiale afin d’être approuvées en 2017. Une fois finalisé, le nouveau logo et les nouvelles directives seront disponibles pour les maquettistes à travers le monde.

Le logo de l’Eglise Adventiste du Septième Jour a été conçu et dessiné par Brian Gray et l’équipe de communication de l’église il y a 20 ans sous la direction de Rajmund Dabrowski, qui servait en tant que directeur de la communication de l’église à l’époque. Il a ensuite été approuvé par vote par l’église mondiale et a été depuis utilisé dans pratiquement tous les pays du monde pour identifier l’Eglise Adventiste du Septième Jour et sa mission.

Lorsque le logo actuel a été élaboré à l’origine, il n’a pris en considération que quelques langues occidentales. Maintenant que l’effectif de membres d’église au niveau mondial s’est développé et qu’il se retrouve présent dans plus de 200 pays et territoires, il est devenu impératif de considérer les accents et les nuances que l’on retrouve dans les différentes langues du monde, a indiqué le département de communication.

Le logo actuel a également subi les effets perturbateurs des changements dans le numérique et de plus il manque de clarté sur diverses plateformes des réseaux sociaux, a précisé le département de communication.

Le monde a changé au cours des 20 dernières années, et le nouveau logo doit être mis à jour afin de pouvoir communiquer de manière efficace, a-t-il encore ajouté.

Oct 11, 2016 | Emeraude Victorin/ANN |

Réagissez (0) Clics: 2142