Un sommet sans précédent pour aborder les défis de l’éducation adventiste

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

L’Église Adventiste du Septième Jour tiendra un sommet sans précédent de trois jours  sur l’éducation adventiste l’an prochain, alors qu’elle affronte des défis telles que le bas taux d’inscriptions et le coût élevé de certaines écoles, et cherche à s’assurer que tous adoptent les approches uniques du modèle d’éducation originel de l’église.

« Ceci sera une rencontre extrêmement importante » a déclaré le président de l’Église Ted N.C. Wilson, en annonçant le sommet aux rencontres administratives du Concile Annuel, cette semaine. « Ce sera une rencontre comme vous n’y avez jamais assisté auparavant. »

Le sommet se tiendra du 5-7 octobre sous les auspices de la conférence LEAD, un événement  qui donne le coup d’envoi du Concile Annuel et dont le thème portait sur la conscience culturelle cette année.

Mais afin de montrer l’importance que donne l’Église Adventiste au rassemblement de 2016, sa première session sera tenue le matin plutôt que le soir et un certain nombre d’éducateurs adventistes âgés, dont beaucoup n’assistent pas habituellement au Concile Annuel, seront invités à y participer.

L’état de l’éducation adventiste a progressivement été pointé du doigt  à mesure que quelques écoles d’Amérique du Nord étaient en lutte contre de bas taux d’inscriptions et des coûts de scolarité élevés. L’académie de Mount Vernon dans l’Ohio a mis la clé sous la porte cette année, après avoir plongé la fédération de l’église locale sous $1.5 million de dettes. Pendant ce temps, les 31 écoles de la fédération de l’Orégon ont eu une durée de vie inattendue quand un groupe de donneurs d’anonymes ont offert $2 millions pour s’acquitter de leurs dettes et offrir des bourses d’étude à une vingtaine d’étudiants.

Éduquer c’est sauver

L’objectif principal de l’éducation adventiste est de restaurer l’image de Dieu en chaque élève, un objectif de rédemption qui englobe les étudiants adventistes et non-adventistes, a précisé Lisa Beardsley-Hardy, responsable de l’éducation supérieurede l’Église Adventiste, au magazine « La Revue Adventiste », plus tôt cette l’année.

« Cela ne m’inquiète pas qu’il y ait des élèves d’autres croyances ou qui n’en n’ont pas du tout dans nos écoles. Mais je m’inquiète si nous avons des enseignants qui ne sont pas croyants parce qu’ils ne peuvent pas réaliser cet objectif de rédemption » a expliqué Beardsley-Hardy, directrice du département de l’éducation de la Conférence Générale. «  La seule chose importante dont nous avons besoin dans nos écoles, ce sont des enseignants adventistes engagés et convertis. »

Wilson a fait des remarques similaires à la conférence des éducateurs et des théologiens l’été dernier, disant que les enseignants qui ne sont pas « des champions de la Création basée sur le récit biblique » ne devraient pas s’appeler adventiste ou travailler dans des écoles gérées par l’église.

L’inquiétude concernant les professeurs adventistes est une des motivations pour l’organisation du sommet de l’éducation de 2016, a déclaré Wilson jeudi.

« À mesure que le système de l’éducation adventiste a évolué, il a développé des défis en interne et de sources externes » a t-il affirmé dans une interview faite par courriel.            « Nous voyons maintenant certaines écoles s’agrandir au point de s’éloigner du facteur important qui est d’avoir du personnel membres de l’Église, parce l’école s’est tellement développée. D’un autre côté, nous voyons certaines écoles fermer à cause du manque d’inscriptions et de coûts de scolarité élevés. Parmi toutes les bénédictions positives du système éducatif de l’Église Adventiste, nous voyons aussi des signes qu’un retour à certaines bases du modèle originel de l’éducation est nécessaire. »

L’église devrait entretenir les écoles

Wilson a déclaré que le système éducatif adventiste était inestimable pour l’église et qu’il doit être soutenu et préservé par tous les membres d’église ; cela va des écoles élémentaires locales en passant par l’école secondaire, jusqu’au niveau tertiaire et universitaire. L’Église Adventiste gère plus de 7800 écoles et universités avec plus de  93000 enseignants et 1,8 millions d’élèves à travers le monde, d’après le site du département de l’éducation de la Conférence Générale.

« L’Église Adventiste du Septième Jour est redevable à son système éducatif  des avancés dans la mission et l’organisation de l’église » a confié Wilson. « Ce fut le plan de Dieu d’établir un système éducatif particulier et spécial qui produirait des ouvriers et des idées créatives pour la proclamation du message des trois anges annonçant le retour prochain de Christ. »

Il a ajouté que la Bible et les écrits de la co-fondatrice de l’Église Adventiste Ellen G. White fournissent des principes fondamentaux pour le système éducatif adventiste.

« Ceci est une bénédiction envoyée du ciel qui est inestimable, a t-il affirmé. « Le modèle de l’Esprit de Prophétie est exceptionnel et explique que « la fondation de toute vraie éducation est la connaissance de Dieu. »

Le sommet de l’éducation, qui sera tenu au siège mondial de l’Église à Silver Spring, dans le Maryland, rassemblera des membres du Comité Excécutif de la Conférence Générale, tous les présidents des universités, des membres du Comité International d’Éducation, des membres du Comité International de l’Éducation Pastorale et Théologique et des membres de l’Association d’Accréditation Adventiste.

Un comité de pilotage du sommet a été mis en place avec Michael L. Ryan, un assistant du président de l’Église Mondiale Adventiste, comme président, tandis que Ella Simmons, vice-présidente générale de l’Église Mondiale, en est la vice-présidente et Beardsley-Hardy la secrétaire. Des sous-commissions fonctionneront en amont de l’événement avec la participation de nombreuses personnes, d’institutions et d’organisations variées.

Wilson a dit que le sommet stimulerait encore plus de confiance et de conviction sur la valeur des approches uniques de l’éducation des Adventistes du Septième Jour.

« Le sommet sera organisé pour obtenir de tous les dirigeants un engagement renouvelé envers cette importante partie de notre église et la mission évangélique » a déclaré Wilson. « Nous voulons réaffirmer le magnifique plan de Dieu pour l’éducation chrétienne tel que présenté dans l’Esprit de Prophétie alors que nous préparons nos jeunes gens et nous aussi à proclamer le retour prochain de Christ. »

15 octobre 2015/Silver Spring, Maryland, États-Unis/  Andrew McChesney

Réagissez (0) Clics: 1324

Concert de Gaël au profit de l'ACAT ce soir à 20h

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Charles Don FloresVenez nombreux assister au concert de Gaël pour Charles Don Flores,
condamné à mort au Texas.
Ce soir à 20h à l'église du Campus, 33 chemin du Pérouzet à Collonges sous Salève. Entrée libre et chapeau à la sortie.

Réagissez (0) Clics: 1089

Chacun appelé à participer à la nouvelle mission d’évangélisation de l’église

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Lorsque Judith Miranda et son époux ont visité Malibu en Californie il y a plus de 10 ans, il n’y avait aucune église Adventiste dans les limites de la ville. Judith Miranda, une infirmière à plein temps diplômée d’état, a décidé de ne pas se croiser les bras. Elle, ainsi que d’autres croyants sont allées de maison en maison dans cette communauté aisée, priant avec les résidents. En 2008, elle a aidé à implanter une église Adventiste du Septième Jour en pleine croissance qui continue ce ministère de porte en porte encore aujourd’hui. Judith Miranda a raconté son histoire vendredi soir aux participants du Concile Annuel 2015. « Vous pouvez travailler autant que vous le voulez, mais si le travail de Dieu n’a pas la priorité, vous ne serez pas heureux, » a t-elle dit.

Les leaders de l’église ont mis l’accent sur des ministères comme celui de Judith Miranda lors des services du weekend, les présentant comme étant des méthodes créatives fondamentales qui aideront à lancer la nouvelle initiative Implication Totale du Membre, connue en anglais sous le sigle TMI.

Lors de son sermon de sabbat matin, Ted Wilson, président de l’Eglise Adventiste du Septième Jour au niveau mondial a présenté ce plan qui invite chaque membre de chaque église à travers le monde, à une implication pratique dans le ministère.

« Les membres de cette église mondiale de près de 19 millions de membres sont invités à devenir partenaire du Semeur Céleste, Jésus Christ, en proclamant Son dernier message d’amour, de justice, de rédemption et son avertissement prophétique des derniers jours annonçant le prochain retour du Christ, » a dit Ted Wilson à un auditorium plein de dirigeants d’église et de délégués laïcs. Pasteur Wilson a lancé un appel aux laïcs, de manière spéciale, pour qu’ils aident à faire avancer la mission de l’église plus que jamais auparavant.

Duane Mckey, le nouveau directeur de l’Ecole du Sabbat et des Ministères Personnels pour l’Eglise Adventiste du Septième Jour, aide à superviser l’initiative. Il y a des façons réalistes pour chacun de participer, a t-il dit. « Peut-être que vous pouvez prier, si vous ne pouvez prêcher. » Duane McKey a découvert plusieurs cas où les membres d’église ont créé leur propre forme unique de ministère. Une femme en Colombie Britannique a sorti son annuaire et a commencé à prier pour 15 personnes chaque jour, a t-il dit. Grâce à sa fidélité, elle a contribué à amener d’autres personnes à Christ.

Samedi après midi, les participants au Concile Annuel ont reçu un formulaire d’engagement décrivant l’initiative Implication Totale du Membre comme étant un « plan intentionnel de gain des âmes suivant un calendrier, qui identifie les besoins des familles, des amis et des voisins et qui ensuite indique comment Dieu répond à chaque besoin, ce qui conduit à l’Implantation d’Eglise avec un accent mis sur la fidélisation des membres, la prédication et la discipline. » Ce plan inclut des stratégies telles que la prière constante et l’utilisation de la méthode du Christ pour le ministère, le soutien apporté par la radio et la télévision Adventistes, l’action missionnaire par la santé, l’investissement dans les programmes des Eclaireurs et de la jeunesse, des efforts d’évangélisation christocentriques et bien plus encore.

Duane Mckey encourage tous les membres à y prendre part. Le Christ ne reviendra pas tant que l’église ne sera pas totalement immergée dans la mission, a dit Mckey. « Si vous avez peur, sortez de votre zone de confort, » a t-il dit. « Essayez et Dieu bénira. »

Réagissez (0) Clics: 1186