ADRA distribue de l’aide après que les Iles Fidji aient essuyé le pire cyclone de leur histoire

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

L’Agence Adventiste de Développement et d’Aide Humanitaire (ADRA) s’est dépêchée de faire parvenir une aide d’urgence après que le plus violent cyclone de l’histoire des Iles Fidji ne se soit abattu sur cette nation du Pacifique Sud, causant la mort d’au moins cinq personnes et provoquant des dégâts très étendus, y compris dans les logements du personnel dans une université Adventiste du Septième Jour.

Les autorités évaluaient encore les dégâts dimanche après que le cyclone Winston se soit brutalement abattu sur les Iles Fidji avec de fortes pluies et des vents soufflant à plus de 320 kilomètres heure.

« C’était un terrible cyclone. C’était une nuit effrayante, » a dit Iliapi Tuwai, directeur d’ADRA aux Iles Fidji.

« Il n’y a toujours pas d’électricité ni d’eau ici à Suva, et nous n’attendons pas que cela soit rétabli avant mardi, » a t-il déclaré dans un communiqué, en faisant référence à la capitale des Iles Fidji. « Sans électricité, nous ne pouvons faire fonctionner les pompes à eau. Sans électricité, il n’y a pas de communications vers les régions isolées et les autres iles. C’est le principal problème actuellement. »

Environ 80 pourcent des 900000 habitants qui composent la population du pays, sont sans électricité, ont indiqué les autorités. Des milliers de personnes ont trouvé refuge dans les 750 centres d’évacuation approuvés par le gouvernement, y compris des écoles et des églises Adventistes.

Avant que le cyclone ne touche le pays, ADRA avait déjà mis de côté du matériel d’urgence y compris 1000 containers d’eau, du savon, des pastilles de purification d’eau, des kits de premier secours et d’autres articles d’hygiène et de propreté.

« Nous travaillons en étroite collaboration avec le gouvernement pour nous assurer que l’aide parvienne aussi rapidement que possible là on en a le plus besoin, » a dit Iliapi Tuwai.

Ted N.C. Wilson, président de l’Eglise Adventiste mondiale a invité les membres à venir en aide aux Iles Fidji d’une manière ou d’une autre.

« Que l’Eglise Adventiste du Septième Jour à travers les activités de ses membres et d’ADRA offrent une démonstration publique de ce que signifie apporter de l’aide comme Christ le ferait, alors que nous démontrons l’Implication Totale du Membre auprès de ceux qui sont grandement dans le besoin, » a t-il dit sur sa page Facebook. « J’appelle tout le monde à aider et à prier pour les Iles Fidji pour qu’elles récupèrent après le passage du cyclone. »

L’Implication Totale du membre est une initiative de l’Eglise Adventiste visant à encourager chacun des près de 19 millions de membres à travers le monde à trouver des moyens de proclamer Jésus à travers les activités de tous les jours.

L’Eglise Adventiste compte environ 25000 membres qui adorent dans 260 congrégations aux Iles Fidji d’après les dernières statistiques publiées par le Bureau des Archives, des Statistiques et de la Recherche de l’Eglise Adventiste mondiale. Le président des Iles Fidji qui a été élu à cette fonction essentiellement cérémonielle à la fin de l’année dernière est un Adventiste du Septième Jour.

Alors que le cyclone approchait, les églises Adventistes à travers le pays ont annulé les services du sabbat et ont invité les membres à prêter attention aux instructions de sécurité venant des autorités.

« Nous demandons à tous les membres d’église de ne pas circuler, de faire des provisions d’eau potable, et de se préparer à des coupures d’électricité imminentes et de rester à l’intérieur, » a indiqué la Mission des Iles Fidji dans un communiqué. « Si votre maison n’est pas en sécurité…s’il vous plait, rendez vous dans un centre d’évacuation maintenant ! »

Des détails au sujet de l’état des bâtiments appartenant à l’Eglise Adventiste après le passage du cyclone ont commencé à émerger dimanche. Des logements pour le personnel à l’Université Adventiste de Vatuvonu sur la deuxième plus grande ile des Iles Fidji, Vanua Levu, ont été endommagés, obligeant les enseignants à trouver refuge dans les salles de classe, ont indiqué les leaders de l’église. La route menant à l’Université Adventiste de Fulton qui se situe dans la banlieue de Nadi sur la principale iles des Fidji, a été bloquée par des arbres renversés et par la montée des eaux. Mais les bâtiments du campus récemment construit n’ont subi aucun dégât.

ADRA a indiqué que les vents destructeurs et l’étendue des inondations pourraient conduire à des pénuries alimentaires dans les mois à venir.

« La nourriture représentera un besoin urgent et important vu que des vols sont annulés et que des magasins ont été rasés, » a t-il dit.

21 Février 2016 – Fidji – Andrew McChesney, rédacteur informations, Adventist Review

Réagissez (0) Clics: 1352

1er festival de la liberté religieuse

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

RETRANSMIS EN DIRECT A 10h45 PUIS 15H ICI

A 10h45 Culte spécial
A 15h Table ronde à l’église du campus adventiste du Salève

  • John Graz (directeur mondial de l’International Religious Liberty Association de 1995 à 2015)
  • William Noko (Juriste spécialiste en droit international)
  • Gian Pierro Vassalo (Intervenant pour la liberté religieuse en Suisse romande et au Tessin)

sur les thèmes :

  • L’ETAT CRITIQUE DE LA LIBERTE RELIGIEUSE
  • EST-CE QUE L’ONU PEUT ENCORE PROTEGER LES LIBERTES ?
  • QUE PEUT-ON FAIRE AU NIVEAU LOCAL ?
Réagissez (0) Clics: 1407

Le pasteur Robert Folkenberg, ancien président de la Conférence générale des adventistes, est décédé à l’âge de 74 ans.

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Le pasteur Robert S. Folkenberg, a dirigé l’Église adventiste du septième jour pendant neuf ans. À la veille de son 75e anniversaire, il est décédé le 24 décembre 2015 après un long combat contre le cancer.


Sa fonction de président

Robert Folkenberg estimait que les adventistes avaient un excellent message fantastique à partager et la toile internet était un excellent moyen d’évangélisation à la portée de l’Église. Il croyait que l’Église pourrait fournir non seulement des informations, mais contribuer à la formation et démontrer l’aspect global de la mission de l’Église adventiste.

Il a donc encouragé l’Église à aller de l’avant avec les nouvelles technologies au cours de son mandat de neuf années, (1990 à 1999) en tant que président de la Conférence générale des adventistes du septième jour. Il a notamment fait utilisation de CompuServe, un précurseur de Web actuel, faisant des adventistes du septième jour la première dénomination religieuse à utiliser cette technologie.

Le président actuel de la Conférence générale, le pasteur Ted NC Wilson déclara « Robert Folkenberg était rempli d’idées créatives et novatrices concernant le fonctionnement de l’Église et de sa mission d’évangélisation ». Il ajouta : « En tant que président de la Conférence générale, il a fortement nourri l’aspect médiatique des activités de l’Église et l’évangélisation  par les multi médias avec l’utilisation d’Internet pour la communication au sein de la structure de l’Église. »

Robert Folkenberg a également eu une grande passion pour la mission, la force motrice de son ministère. Pendant son temps en tant que président de l’Église mondiale, il a aidé à lancer l’initiative Global Mission, qui avait pour objectif d’établir des milliers de nouvelles congrégations à travers le monde.

Michael L. Ryan, un ancien vice-président général de la Conférence générale, se souvient que R. Folkenberg disait souvent : « La participation à la mission globale n’est pas une option. » Et il rajoute : « Robert Folkenberg était visible, impliqué et passionné de proclamer l’espérance de l’Évangile dans des endroits où le nom de Jésus n’était pas encore connu. »

Son parcours de pasteur et sa fonction de président

Ses parents étant missionnaires, Robert Stanley Folkenberg, est né le 1er janvier 1941, à Porto Rico. Il est allé à l’école dans ce pays jusqu’à la quatrième année avant de terminer son premier cycle primaire à Cuba. Il est entré dans l’école secondaire en Californie et obtenu un diplôme de l’éducation adventiste à Milo, dans l’Oregon en 1958.

Sa formation théologique a commencé à l’Union Atlantic College au Massachusetts, puis en Angleterre à Newbold College avant d’être diplômé de l’Université Andrews, dans le Michigan, en 1962. Il a ensuite complété sa formation avec une maîtrise en théologie du Nouveau Testament.

Robert Folkenberg a consacré une grande partie de sa vie au service de la Division Inter-américaine. Il a été d’abord pasteur au Panama (1966-1968), ensuite responsable de différents départements dans cette même Fédération (1968-1970), et président de la Mission au Honduras (1970). Ensuite secrétaire général (1974) et plus tard président de l’Union de l’Amérique centrale (1975). En 1980, il devient assistant du président de la Division Inter-américaine. Rentré aux États-Unis, il est élu président de la Fédération de Carolina (1985-1990) avant d’être élu directement président de la Conférence générale en 1990.

Neuf ans plus tard, suite à une période difficile de son ministère, Robert Folkenberg donne sa démission de sa fonction de président et le pasteur norvégien, Jan Paulsen lui succède en 1999 à la fonction de président de la Conference générale jusqu’à la session de 2010. Jan Paulsen décrit son prédécesseur comme « un homme de conviction, d’une grande énergie et d’un esprit sympathique dont l’héritage durable sera son amour pour la mission ».  « Il donnait des responsabilités à ses collègues en leur permettant d’avoir de l’espace et du temps pour mener à bien leur tâche », précise J.Paulsen.

Son parcours après sa fonction de président

Depuis le retrait de ses fonctions, le pasteur Folkenberg utilisa son énergie et sa créativité dans le développement de la vie et de la mission de l’Église. On se souviendra encore longtemps du programme ShareHim qui a été une grande bénédiction pour l’Église adventiste.

Le pasteur Robert Folkenberg laisse derrière lui son épouse Anita Emmerson, avec qui il a eu deux enfants, Robert Jr. et Kathi, et cinq petits-enfants. Robert Folkenberg Jr. sert l’Église en tant que président de l’Union chinoise des adventistes du septième jour, et Kathi Folkenberg Jensen est infirmière.

Un service commémoratif est prévu pour le 10 janvier à 16 heures à l’Église adventiste du septième jour d’Avon Park en Floride, aux États-Unis. Au lieu de fleurs, la famille apprécierait plutôt un don pour l’action de sharehim qui peut être fait en ligne à www.sharehim.org.

Sources : ANN/Adventist Review/BIA

Réagissez (0) Clics: 2100